9 conseils pour surmonter la peur de jouer en public

Jouer de la musique en public est un vrai bonheur mais peut rapidement se transformer en calvaire lorsque l’on manque de confiance en soi et que l’on ressent un stress très fort. Retrouvez dans cet article les 9 conseils pour enfin vaincre la peur de jouer en public.

Recevez nos cours de batterie par e-mail. Chaque semaine. Gratuitement.

En remplissant ce formulaire, vous acceptez de recevoir nos prochains cours gratuits, des conseils pour progresser à la batterie et des offres exclusives. Votre adresse ne sera jamais revendue. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Voir la politique de confidentialité.

Le stress, c’est quoi ?

Serge : En fait, je pense que le stress, c’est surtout la peur du regard de l’autre et la peur de mal faire. Il faut donc, si possible, faire abstraction du regard de l’autre et se faire confiance, afin de ne pas avoir peur de mal faire, de ne pas être à la hauteur.

Victor : Le premier point que je souhaite aborder et sur lequel j’aimerai vous rassurer, c’est que même les plus grands artistes ressentent le stress. Avant de monter sur scène, ou d’entrer en studio par exemple.

Tout le monde connait cette appréhension. La différence entre un professionnel et un débutant / amateur réside dans sa capacité à gérer et surmonter la peur de jouer en public.

Avoir peur n’est pas réservé qu’aux débutants. Avoir le stress de mal faire, cela ne fait pas de vous un mauvais musicien ou quelqu’un de nul. C’est tout à fait humain.

Serge quel est ton avis ce ce propos ?

Serge : Avoir le trac est tout à fait normal. J’ai en mémoire Jacques Brel, qui vomissait de chaque spectacle à cause du stress.

Donc, quand on a le trac avant de monter sur scène ou avant de jouer en public, c’est normal. Une fois qu’on a commencé à jouer, normalement ça passe assez rapidement. Il ne faut pas avoir peur d’avoir du trac, car il se passe des choses magiques aussi. 

Alors quelles sont les solutions pour surmonter la peur de jouer en public ?

1- Vous n’êtes pas obligé d’avoir un public

Serge : Tout d’abord ce qu’il faut savoir, c’est que vous n’êtes pas obligé de jouer pour d’autres personnes. Vous pouvez jouer pour votre propre plaisir. On peut très bien jouer de la musique pour soi.

Victor : Alors oui effectivement, la musique, c’est avant tout un plaisir personnel. Qui peut se partager ou non avec un public. Comprenez-moi bien, un public, ça peut très bien être 2 personnes. Votre femme, votre mari, vos enfants, vos amis… Peu importe, tant que quelqu’un vous écoute jouer, vous avez un public.

Il se trouve que Serge et moi jouons un peu du piano. Ni lui, ni moi n’avons l’intention d’en faire notre métier, ou de faire des représentations. Pour ma part je ne joue que très peu devant ma famille ou mes amis. Car je ne suis pas très à l’aise avec ça. Et c’est très bien comme ça. Il faut toujours avoir en tête que vous jouez pour votre propre plaisir avant tout.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec le fait de jouer devant d’autres personnes, c’est pas grave. Ne vous forcez pas. Peut-être qu’un jour ça viendra. Mais en attendant, cela ne doit pas vous empêcher de réaliser votre rêve de faire de la musique, et de vous faire plaisir.

En l’occurrence, si vous avez une batterie électronique, c’est simple. Vous branchez votre casque et personne ne vous entend. Si vous jouez avec une batterie acoustique et que cela vous dérange d’être entendu, essayez de trouver des moments où vous êtes seuls. Vous serez alors à l’aise pour jouer.

2- Le travail est la clé de la confiance

Serge : On insiste souvent sur l’importance du travail de la batterie, car c’est la clé si vous voulez progresser réellement. Mais ce n’est pas tout. Au plus vous jouerez, au plus vous progresserez, et plus vous serez sûr de vous. Par extension, si vous êtes sûr de vous, vous aurez moins tendance à avoir peur de jouer en public. 

Si vous voulez savoir quand, et combien de temps vous entrainer pour progresser rapidement et efficacement, cliquez-ici.

3- Ne jouez pas à votre maximum

Serge : Souvent quand j’auditionne des gens qui jouent déjà ou même dans des petits groupes, les élèves savent peu de choses et essayent de tout jouer, de tout montrer, et le résultat n’est pas là. Il est important de savoir jouer simple, efficace.

Quand on vous dit en famille « tiens tu nous fais quelque chose… », jouez quelque chose qui vous paraît simple. Du coup, vous allez avoir confiance parce que vous allez réussir ce que vous êtes en train de jouer, et vous aurez encore plus envie de progresser, et donc de travailler. Et dans cette spirale-là, c’est que du bonheur : du travail, de la confiance, des résultats, l’envie de travailler encore plus, donc plus de confiance, progrès etc… Rapidement, votre peur de jouer en public sera une histoire ancienne.

Alors les plus grands batteurs sont sonner leur batterie parce qu’ils jouent, à leur niveau, des choses simples. Et bien sûr après ils se lancent dans des traits monstrueux, mais ils cherchent surtout à faire sonner d’abord. A faire groover.

Donc pensez-y. Jouez simple, soyez à l’aise. Et petit à petit, avec la maîtrise technique et l’expérience, vous allez progresser et jouer des morceaux de plus en plus complexes. Tout en étant toujours à l’aise.

Victor : J’en profite ici pour préciser une chose. Si vous jouez devant des amis, ou vos familles, souvenez-vous que beaucoup d’entre eux ne jouent pas de la musique. Ce qui vous paraît simple et basique, ne le sera pas forcément pour eux. Il y a donc des chances pour qu’ils apprécient votre prestation. Et puis, ce sont vos proches, a priori ils feront preuve d’un peu de bienveillance.

Cliquez ici si vous cherchez des idées de rythmes et de breaks pour vous entrainer gratuitement.

4- Techniques mentales : méditation, affirmations, visualisation

 

Méditation

Serge : Si la peur de jouer en public et le stress sont un vrai problème pour vous, la méditation peut être d’une grande aide. Tous les jours, prenez un moment pour vous connecter à votre respiration, en laissant venir et passer vos émotions et pensées. Comme vous regarderiez un nuage dans le ciel.

  • Un exercice simple : Essayez d’effectuer 10 longues inspirations et 10 longues expirations en ne pensant à rien. Comptez simplement à chaque inspiration et expiration. Recommencez à zéro à chaque fois que vous perdez le fil à cause d’une pensée qui a envahi votre esprit. 
  • Une variante : Prenez quelques minutes pour vous concentrer sur votre respiration, en essayant d’identifier tous les endroits de votre corps où le mouvement de l’air se fait ressentir, comme le ressac de la mer sur le sable (le bout du nez, le dos, le ventre…). Durant ce moment, n’essayez pas de bloquer vos pensées (si vous débutez, vous en aurez beaucoup car notre cerveau cherche à meubler le vide), observez les, et laissez les partir. 

Faites cela tous les jours. D’abord 5 minutes, puis 10, 15 minutes. Au début, cela peut sembler difficile et vous allez vous déconcentrer. Avec l’entrainement, cela deviendra instinctif. Il vous suffira de quelques secondes pour vous recentrer et surmonter la peur de jouer en public. Que ce soit avant de monter sur scène, en répétition, pour un examen…

Victor : Et il existe aussi deux autres techniques mentales qu’utilisent les sportifs de haut niveau ou les artistes. Il s’agit de pratiquer les affirmations et la visualisation.

Affirmations

Pratiquer l’affirmation, ça consiste à prendre un moment dans votre journée, le matin avant d’aller travailler par exemple, pour formuler et exprimer clairement une situation dans laquelle vous aimeriez réussir. Par exemple : « Je vais réussir à jouer ce morceau qui me plait tant », « Je vais mettre une ambiance de malade avec ma batterie la prochaine fois que mes copains viennent à la maison ».

Voilà, vous définissez votre objectif, vous l’écrivez très clairement sur une feuille, et vous le mettez en évidence quelque part chez vous (dans votre salle de bain, la cuisine, vos toilettes, peu importe). Et tous les jours vous répétez cette phrase à voix haute.

Le stress, ça se passe en premier dans la tête, alors en faisant ça, vous allez vous conditionner à atteindre votre objectif, et vous mettre dans un état d’esprit de réussite. Et donc cela peut vous aider à moins appréhender les situations dans lesquelles vous jouez en public.

Visualisation

On en vient maintenant à la visualisation. C’est la technique qu’utilisent les plus grands sportifs de la planète. C’est un peu le même principe. Il s’agit de fermer les yeux et de vous imaginer en train de jouer devant un public. Vous imaginez la scène dans les moindres détails. Comment vous vous tenez sur votre siège, comment vous tenez vos baguettes, avec quelle force, quel rythme vous allez jouer, comment vous allez frapper, à quel tempo, comment les gens vont réagir, comment vous allez vous sentir…

Faites cela un petit peu tous les jours, ou pendant une période précise si vous avez une échéance : tous les jours pendant les 30 jours qui précèdent un concert, un examen, ou votre prochain repas de famille par exemple dans lequel on vous demandera inévitablement de jouer un morceau par exemple. 

Là aussi, en visualisant la scène régulièrement, vous vous conditionnez à ce qu’elle se réalise comme vous le souhaitez. Cela vous aidera beaucoup à être à l’aise.

5- Jouez en respirant normalement

Serge : La respiration à tendance à s’accélérer quand on est en situation de stress. C’est un réflexe de survie. Travailler votre respiration aura donc une grande influence sur votre sérénité. 

Habituez-vous à vous entraîner en respirant normalement. Pour cela, faites des exercices simples, en vous imposant de respirer longuement (en exagérant presque la lenteur des inspirations et expirations). De cette manière, vous serez beaucoup plus calme le jour J. 

6- La kinésiologie

En dernier recours , si le stress est vraiment insurmontable. Si vous n’arrivez plus à jouer du tout, plus d’énergie, les notes ne partent pas, c’est un calvaire pour vous de jouer, vous en êtes malade, alors dans ce cas, la kinésiologie peut être intéressante.
La kinésiologie, c’est la science du mouvement. Une technique de rééquilibrage psycho-corporel. Le traitant interroge votre corps en effectuant des points de pression et trouvera rapidement comment vous libérer du stress. A ce moment là, vous serez libéré de ce surplus de stress et ce qui vous semblait insurmontable deviendra plus accessible.

7- Allez-y progressivement

Victor : Si vous avez envie de jouer devant un public et que c’est quelque chose qui vous motive, mais que vous ne vous sentez pas prêt pour le moment, voici quelques étapes qui peuvent vous aider à vous confronter à la peur de jouer en public, et vous sentir plus à l’aise.

  1. Filmez-vous en train de jouer. La caméra fera office de spectateur, et elle a l’avantage de ne pas faire de commentaire. Elle n’a pas d’avis ni de ressenti, donc c’est un peu moins impressionnant que d’avoir une personne en face de soi. Le fait d’avoir cette caméra qui est pointée vers vous va vous donner la motivation, l’envie de bien faire et un petit peu le stress de se tromper que vous pourriez ressentir si vous aviez un public. L’avantage cependant, est que personne ne vous regarde.
  2. Demandez à une personne de vous écouter jouer, mais sans vous regarder, ou sans même être dans la même pièce que vous. De cette manière, elle ne sera pas tout à fait là dans votre esprit.
  3. Ensuite, si vous êtes à l’aise comme ceci, vous pouvez inviter cette personne à entrer dans la pièce ou à vous regarder.
  4. Puis vous pouvez ajoutez de nouvelles personnes progressivement.

L’idée est vous confronter graduellement à la situation qui vous effraie de manière à y être habitué et de savoir la gérer. De cette manière, vous prendrez l’habitude d’avoir des gens qui vous regardent jouer, et vous serez rapidement à l’aise pour jouer sur de petites scènes.

8- Acceptez le regard des autres

Certaines personnes consacrent leur vie à devenir excellents, voir les meilleurs dans leurs domaines. Qu’ils soient des artistes, des sportifs, des entrepreneurs… ils auront beau travailler aussi dur que possible, il y aura toujours quelqu’un pour critiquer ce qu’ils font. Cela ne leur enlève pas pour autant leur talent ou leur succès.

Pourquoi ? Parce qu’en fait, nous avons tous un cerveau différent et une perception différente de la réalité. Ce qui est bien et beau pour moi, pourra être nul et moche pour quelqu’un d’autre.

Partez donc du principe que vous allez inévitablement recevoir des critiques. Il faut vous y attendre et l’accepter. Le jour ou vous recevrez une critique, souvenez-vous simplement qu’elle est le reflet de la réalité de quelqu’un d’autre, et non pas une réalité absolue.

Si, par exemple, quelqu’un vous dit “Je n’aime pas votre musique”, cela ne veut pas dire que votre musique est nulle. Cela veut juste dire que la personne en question n’aime pas votre musique, mais que probablement, d’autres personnes vont l’aimer.

Souvenez-vous que pendant de nombreuses années, on a répété à Charles Aznavour qu’il était trop petit, que sa voix n’était pas bonne et qu’il ne ferait jamais carrière dans la musique.

Souvenez-vous que Ray Foster, le producteur d’EMI trouvait les paroles du groupe Queen trop confuses et refusait de les diffuser à la radio.

Pour autant Charles Aznavour, tout comme Queen ont connu un succès immense. Pourquoi ? Car ils ont accepté les critiques et ne se sont pas découragés. Ils se sont acharnés, ils ont continué à travailler et le résultat a été là.

9- Jetez-vous à l’eau

Voilà, je voulais terminer cet article en vous disant que, même si vous avez peur de jouer en public pour le moment, je vous encourage vivement à vous jeter à l’eau. Essayez de jouer devant un public, même un tout petit public. Parce que, même si vous pouvez vraiment vous faire plaisir en jouant tout seul, la musique, c’est comme un bon repas, c’est meilleur quand c’est partagé.

On le répète souvent, mais la musique est une affaire d’émotions, de ressentis. Et si vous jouez, ne serait-ce qu’avec quelques copains, et que vous parvenez à créer cette atmosphère qui relie les gens entre eux, avec vous et avec votre musique, alors vous allez créer une ambiance vraiment particulière et vivre un moment magique. Et là, vous aurez envie de recommencer, de vous entraîner encore plus pour devenir meilleur et continuer à jouer. Tout ça c’est un cercle vertueux dans lequel vous allez vraiment vous éclater.

Si vous aussi, il vous arrive d’être en situation de stress lorsque vous jouez de la musique, ça nous intéresse. Expliquez-nous en commentaire ce qu’il se passe, comment vous vous sentez, comment vous le gérez, si vous arrivez à le gérer, qu’est ce qu’il se passe si vous n’arrivez pas à surmonter la peur de jouer en public etc…

Si vous avez apprécié ce cours, laissez nous un commentaire et partagez-le pour aider d'autres batteurs.
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui, je veux recevoir des cours de batterie gratuits toutes les semaines !

Votre adresse ne sera jamais revendue. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Voir la politique de confidentialité.

Et en bonus, recevez aussi :

Livre numérique qui donne des conseils aux batteurs débutants

Faîtes-vous plaisir à la Batterie

Notre livre numérique qui regroupe les meilleurs conseils pour progresser et se faire plaisir à la batterie.

Partitions de batteries pour débutant

Les partitions

Ce recueil contient les partitions de tous les cours gratuits déjà publiés.

Ce site internet utilise des cookies et demande votre permission d'utiliser ces données pour améliorer votre expérience d'utilisation.