Progresser à la batterie : les 10 conseils essentiels

Depuis bientôt 30 ans que j’enseigne la batterie et encore un peu plus que je suis musicien, j’ai résumé les 10 conseils pour bien jouer et progresser à la batterie. Ce sont les 10 conseils que j’aurai aimé recevoir lorsque j’ai débuté. Les 10 conseils qui font la différence entre quelqu’un qui progresse et quelqu’un qui stagne dans son apprentissage. Sans oublier, bien sûr, pour graduer l’effort, de travailler au métronome !

Recevez nos cours de batterie par e-mail. Chaque semaine. Gratuitement.

En remplissant ce formulaire, vous acceptez de recevoir nos prochains cours gratuits, des conseils pour progresser à la batterie et des offres exclusives. Votre adresse ne sera jamais revendue. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Voir la politique de confidentialité.

1. Placez-vous correctement

Nous en avons déjà parlé dans un article sur la posture. Le placement est primordial pour bien jouer de la batterie car il vous permet d’être efficace :

  • En étant mal positionné, vous risquez de manquer de contrôle, frapper involontairement les cercles des peaux, faire des erreurs… En faisant des erreurs, vous allez vous reprendre plusieurs fois dans vos entraînements, et ainsi perdre du temps.
  • En étant mal positionné, vous risquez de vous faire mal, au dos notamment. Regardez cette vidéo pour anticiper les douleurs à la batterie.

2. Décontractez-vous

Il est très important de vous décontracter lorsque vous jouez de la batterie. Alors évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire quand on débute. Certains de nos élèves débutants jouent en étant crispés : cou, dos et bras raides comme des piquets.

Tout d’abord, être trop raide peut vous faire faire des erreurs ou perdre votre rythme. Par exemple un geste qui part trop tôt, ou trop tard car vous l’avez retenu involontairement.

En plus, si vous voulez gagner en souplesse, en indépendance, en coordination, en vitesse, cela passe inévitablement pas la décontraction. Gardez vos bras et votre corps souple, faites des gestes amples, et vous verrez la différence tout de suite.

Et puis…la musique est une affaire d’expression, d’émotions, de ressenti.

Lorsque vous jouez de la batterie, vous incarnez votre musique. La meilleure chose que vous pouvez faire, c’est de transmettre votre énergie : donner à votre public l’envie de taper des mains, du pied, de danser. De vivre votre musique.

Malheureusement, ce partage n’est pas possible si vous même ne vivez pas votre musique. Essayez de vous imprégner du rythme, et de bouger votre corps en conséquence. Par exemple en marquant les temps avec un mouvement de tête ou de buste. Essayez de “danser votre musique” et vous progresserez à la batterie plus rapidement. Vous embarquerez tout le monde avec vous. 

Souvent, le manque de décontraction est lié au manque de confiance en soi, au stress de jouer et de ne pas être à la hauteur. Si c’est votre cas, restez à l’affut, nous allons bientôt faire une vidéo à ce sujet.

3. Fermez vos mains

Si vous nous suivez depuis quelques temps, vous n’avez pas pu passer à côté de ce point. Nous sommes des militants actifs de la main fermée. Surtout pour les débutants.

Depuis quelques temps, on voit sur internet de nombreuses vidéos qui parlent de “finger control” de “techniques pour faire une roulement très rapide sans se fatiguer”, de “batteurs les plus rapides au monde” etc…

Alors que les choses soient claires. Oui, il existe des techniques qui consistent à jouer de la batterie en ouvrant les doigts. En fonction de l’intensité, de la vitesse et du contexte dans lequel vous jouez, cela est possible. D’ailleurs, dans une démo que Cedrick Bec (un ancien élève devenu professionnel) à joué ici, vous remarquerez qu’il ouvre les doigts très souvent. 

MAIS…

Nous ne conseillons pas ces techniques aux batteurs débutants. Nous recommandons à tous de jouer avec les mains bien fermées sur les baguettes, la plupart du temps. Car jouer les mains fermées vous permet d’avoir une bonne maîtrise de vos coups (donner le nombre exact de coup que vous le souhaitez, au moment ou vous le souhaitez), et de jouer de jolis sons. Essayez par exemple de jouer sur vos toms avec les mains ouvertes. Vous n’aurez aucune densité de son.

En fait, jouer correctement avec les mains ouvertes nécessite de déjà savoir jouer correctement avec les mains fermées. Il s’agit d’apprendre à marcher avant de courir.

Inspirez vous des plus grands batteurs : Tony Williams, Dave Weckl, Peter Erskine, les grands batteurs de métal… Tous faisaient/font sonner leur batterie avec les mains fermées.

Et puis, gardez à l’esprit que la qualité n°1 d’un batteur n’est pas de jouer le plus vite possible, mais de faire groover sa batterie… en jouant de beaux sons avec énergie et enthousiasme.

Si vous n’êtes toujours pas convaincu, retenez au moins les quelques points suivants :

  • Si vous voulez améliorer votre contrôle : vous devez fermer les mains sur vos baguettes.
  • Si vous voulez améliorer la qualité de vos coups : vous devez fermer les mains.
  • Si vous voulez améliorer votre vitesse : vous devez assouplir vos poignets. Et pour cela, fermez les mains. C’est l’unique moyen ! 
  • Vous avez des difficultés de coordination ou d’indépendance : ne rajoutez pas des contraintes supplémentaires en ouvrant les doigts. Fermez les mains et concentrez vous sur l’essentiel.
  • En résumé, si vous voulez progresser à la batterie, fermez les mains.

4. Jouez lentement (au départ)

Jouer lentement est très important durant l’apprentissage, car ce qui se conçoit bien se prépare d’abord lentement, pour bien conditionner les réflexes.

Au lieu d’essayer de jouer vite tout de suite, et de vous reprendre une fois, deux fois, dix fois, cent fois, commencez par jouer lentement, vous allez gagner du temps.

En jouant lentement, vous allez plus facilement enregistrer le morceau et développer votre virtuosité. Ensuite, vous serez capable d’accélérer sans difficulté, et vous progresserez à la batterie.

5. Jouez fort

Frapper fort avec vos baguettes est très important, tout simplement car la batterie est un instrument de percussion, et que la principale qualité d’un batteur est de savoir faire sonner sa batterie.

Si vous voulez faire sonner votre batterie, il faut y aller franchement, sans retenue. 

Avec l’expérience et la maîtrise, vous allez apprendre à jouer en nuance. Avec plus de finesse et de musicalité. Mais pour en être capable, vous devez savoir donner des coups en nuance forte.

6. Comptez à voix haute

Bien compter les temps à voix haute va vous aider à progresser à la batterie sur deux deux aspects :

  • Vous situer dans la musique. On joue par rapport à une métrique (mesures, temps etc…) et vous devez être capable de savoir ou vous en êtes dans un morceau. Imaginez un batteur qui lance un break pour annoncer le refrain 1 mesure trop tôt.
  • Compter à voix haute est une forme d’indépendance. La voix est un instrument, donc compter et jouer avec vos pieds et vos mains vous sera très bénéfiques. Comme un guitariste ou pianiste qui chante en même temps.

7. Appliquez-vous

Cela peut paraître évident comme conseil, mais on voit souvent des élèves brouillons, qui jouent un peu à la la dégoutée, sans vraiment avoir envie de jouer correctement. Si vous ne vous appliquez pas, vous n’allez pas progresser à la batterie.

C’est donc important de le rappeler car jouer avec application et envie fait la différence.

Appliquez vous à avoir une bonne posture, appliquez vous à avoir une bonne gestuelle, appliquez vous à bien faire. Vous ferez des progrès impressionnants.

La musique est un art. Ça vient de loin. C’est magique. Si vous vous appliquez, il se passera des choses avec votre musique. Les émotions seront là.

8. Soyez patient

La musique c’est un art. C’est difficile et ça ne vient pas tout de suite. C’est un apprentissage. Un cheminement autant physique que psychologique.

Il faut être progressif dans l’évolution, car on ne peut pas tout avoir d’un coup.
Alors il est est primordial d’être patient. Avec le temps, vous jouerez avec plus d’aisance, de décontraction et de plaisir. 

Il est difficile d’en prendre conscience, mais nous vivons dans un monde à 200 à l’heure, ou l’on peut tout acheter, tout le temps, très rapidement. 

Nous vivons dans un monde où le fantastique, le hors du commun est devenu la norme. A l’instar des blogueurs / Youtubeurs / Instagrameurs qui affichent toute la journée des vies merveilleuses, sans problèmes, ou tout est parfait, facile.

Nous vivons dans un monde où l’on cherche la popularité, les “likes” sur les réseaux sociaux en exhibant une partie de nos vies. La face lisse et brillante. 

Mais ces images virtuelles ne sont qu’une partie de la réalité. Elles ne prônent que rarement les valeurs de l’effort, du travail et de la patience.

Malheureusement, un savoir faire ne peut pas s’acheter. On ne sait pas encore faire de greffe de talent. Cela ne peut donc pas être instantané.

Nous On vit dans un monde à ou l’on vit à 200 à  l’heure et c’est difficile de prendre conscience qu’on ne peut pas tout avoir, tout de suite. Il ne faut pas brûler d’étapes.

Être bon en musique, ça se mérite, et ça ne vient pas tout seul. Alors soyez patient, accrochez vous et vous allez progresser à la batterie.

Si vous avez des périodes de démotivation, surveillez nos prochains e-mails, nous préparons un article sur le sujet.

9. Soyez persévérant

Quel que soit le domaine dans lequel vous évoluez, nous considérons que la persévérance dans le travail paye toujours.

Comme nous l’avons évoqué dans le point précédent. Maîtriser la musique est difficile et long. Mais c’est à votre portée, si vous en avez la volonté.

Entrainez-vous tous les jours en suivant nos conseils sur la durée d’entrainement, et vous allez progresser à la batterie. Très rapidement. Expérience garantie.

10. Soyez à l’écoute

Le dernier conseils est sans doute le plus important. Si vous voulez progresser à la batterie, développez votre sens de l’écoute.

Ecoutez de la musique le plus souvent possible, sans que cela devienne un calvaire évidemment, sinon vous ne pouvez pas faire de musique (rires).

C’est bête à dire, mais écouter de la musique et vous rendre à des concerts vous donnera de l’inspiration, de la motivation, des exemples de musiciens à suivre.

Ecoutez votre professeur si vous en avez un. Si il vous donne des conseils, il y a de fortes chances pour qu’il ait raison et qu’il veuille simplement vous aider (sauf s’il s’agit d’un très mauvais professeur).

Ecoutez quand vous jouez. Soyez à l’écoute des sonorités que vous créez. Si le son n’est pas bon, vous devez vous en rendre compte pour pouvoir vous améliorer. Si votre son est bon il se passera quelque chose, une émotion.

Ecoutez les autres musiciens, si vous jouez en groupe. Il est très important d’être en osmose. Ne pas jouer un rythme trop puissant sur une musique douce, ou un petit chabada sur du hard rock.

Conclusion

Nous espérons que ces conseils vous aideront continuer de votre chemin dans le monde merveilleux de la musique. Gardez toujours en tête qu’il n’existe pas de recette miracle et que seul votre travail paye sur le long terme pour progresser à la batterie.

Dites-nous en commentaire si vous avez d’autres valeurs à partager 🙂

Si vous avez apprécié ce cours, laissez nous un commentaire et partagez-le pour aider d'autres batteurs.
Facebook
Twitter
WhatsApp
Email
Imprimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oui, je veux recevoir des cours de batterie gratuits toutes les semaines !

Votre adresse ne sera jamais revendue. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Voir la politique de confidentialité.

Et en bonus, recevez aussi :

Livre numérique qui donne des conseils aux batteurs débutants

Faîtes-vous plaisir à la Batterie

Notre livre numérique qui regroupe les meilleurs conseils pour progresser et se faire plaisir à la batterie.

Partitions de batteries pour débutant

Les partitions

Ce recueil contient les partitions de tous les cours gratuits déjà publiés.

Ce site internet utilise des cookies et demande votre permission d'utiliser ces données pour améliorer votre expérience d'utilisation.